Accueil
À propos
Historique
Pièces
Improvisation
Cinéma
Technique
Calendrier
Exécutif
Commandite
Contactez-nous
Liens
Liste de noms - Entrée

Ŕ propos

Qu'est-ce que Poly-Théâtre? Qui est-ce? Qu'est-ce que ça fait? Qu'est-ce que ça mange en hiver? Ce sont autant de questions auxquelles nous tenterons de répondre ici. Nous le ferons, si vous le permettez, dans la plus pure tradition polythéâtrienne, c'est-à-dire avec méthode, mais dans un désordre qui pourra vous sembler un peu total.

Histoire de commencer quelque part, qu'est-ce que Poly-Théâtre au juste? C'est d'abord un comité à l'interne de l'Association des Étudiants de l'École Polytechnique de Montréal, fondé il y a un peu plus de quinze ans par des étudiants comme vous et moi (enfin... comme eux, du moins) qui avaient une passion pour le théâtre.

Ce sont aujourd'hui quelques dizaines de membres qui sont passionnés du théâtre en général, ou d'un élément de l'aventure théâtrale en particulier, que ce soit le jeu, la mise en scène, la technique (son, lumière, décors, maquillages, scénographie en général, etc.), l'improvisation... Bon, que ou qui est-ce que j'oublie, là? Ça me reviendra...(1)

Poly-Théâtre, c'est aussi un local, C-231.8, organisé en plusieurs étages, histoire de pouvoir y loger quelques-uns des membres en plus des divans et du congélateur(2). Venez y faire un tour si le coeur vous en dit! Vous pourrez découvrir ce qu'est la verrue, quel est le pourcentage de messages sérieux sur le tableau à feutres, comment les murs résistent encore et toujours au vert qui a lentement étendu son empire au cours des 125 dernières années (le fond de cette page vous en donne déjà un aperçu) et, surtout, avoir une conversation intéressante (ou simplement amusante) sur tout et n'importe quoi.

Poly-Théâtre, c'est aussi un entrepôt introuvable contenant les vestiges des spectacles passés, dont quelques costumes pas piqués des vers.

Ah oui! Très important: Poly-Théâtre, c'est plusieurs spectacles par année, trois au minimum ces cinq dernières années. Comédies plus ou moins dramatiques (jusqu'à ne plus être des comédies du tout), classiques, pièces plus ou moins expérimentales, écrites à l'un, l'autre ou le cinquième coin du globe. Rien n'est exclu a priori. Peut-être même jouerons-nous du Sartre un de ces jours, qui sait? Chaque spectacle représente un projet qui nécessite énormément de travail, mais qu'il est difficile d'oublier quand on y a participé.

Poly-Théâtre, c'est un empereur, ou une impératrice, qui coordonne les activités de ses bien-aimés sujets. C'est un duc des ressources qui, avec les directeurs de production, s'assure que personne n'est obligé de jouer tout nu. C'est aussi un baron de l'impro, et plein de personnes qui n'ont pas forcément de titre officiel mais n'en travaillent pas moins au sein du comité.

Poly-Théâtre, c'est maintenant un superbe album-photo auquel, nous l'espérons, viendront s'ajouter un, puis deux, puis plein d'autres pièges à souvenirs.

C'est en outre quelques ateliers, répartis dans l'année, ouverts à tous, qui permettent de découvrir quelques aspects du théâtre, d'initier les nouveaux à quelques techniques et de rafraîchir la mémoire des anciens. Ça remet aussi en forme, en plus d'être amusant!

C'est aussi, vous l'avez peut-être remarqué, un site Web en constante évolution qui renseigne au mieux les membres et non-membres du comité. Mais je ne m'étends pas sur le sujet: vous n'avez qu'à cliquer vous-même! Ben oui, quoi, un petit effort...

Et puis oui, tiens, pour terminer : Poly-Théâtre c'est le royaume du rêve et de la créativité. Vous pouvez venir nous voir et avoir avec nous des conversations sur tout, rien, n'importe quoi et ça nous fera plaisir. Le réalisme, la vraisemblance, la cohérence et le sérieux sont tous optionnels. "Poly-Théâtre, ils disent juste des niaiseries dans leur local" pourriez-vous dire en regardant le tout d'un oeil très extérieur. Mais détrompez-vous: nous appliquons en fait une méthode éprouvée pour combattre la morosité, la dépression et le surcartésianisme qui règnent parfois à Poly et peuvent, à long terme, affecter l'équilibre mental des plus faibles d'entre nous. Oui, nous ne nous le cachons pas, il est possible de s'impliquer à Poly-Théâtre au point d'en négliger ses études, mais il est également possible de ne pas s'y impliquer du tout et de quand même laisser tomber Poly avant la fin du bacc pour différentes raisons, par exemple l'absence d'une soupape créative capable de canaliser nos élans de folie pendant cette étape importante mais quelque peu aride tout de même de notre vie.

Viens-je vraiment d'écrire une phrase de 79 mots, moi? On dirait que oui. C'est le signe qu'il faut que je m'arrête ici. Je conclus donc en formulant l'espoir que vous, visiteur ou visiteuse du site, découvriez mieux Poly-Théâtre en venant voir l'une de nos pièces ou, mieux, en y participant. Et n'oubliez jamais que l'important, c'est ce qui compte.

Antoine Michaud pour Poly-Théâtre

Notes

(1) : Finalement, ça ne m'est jamais revenu, désolé de m'être trompé dans mes prédictions.

(2) : En théorie, c'est un réfrigérateur que nous avons. Cependant, je considère que "congélateur" n'est qu'un très léger abus de langage dans la mesure où la moitié des canettes que l'on y stocke explosent suite à la congélation de leur contenu. Mais soyez sans crainte : quelqu'un, quelque part, travaille à améliorer la situation.